Doc du juriste

Consultez plus de 41552 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Lettre de change

Lettre de change

  
Lettre de change

Nos documents

.doc
17 Mars 2009

Chambres réunies de la Cour de cassation, 8 mars 1960 : l'acceptation de la lettre de change et l'aval

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit bancaire

L’article L511-21 alinéa 6 (article 160 alinéa 6 ancien) du Code de commerce dispose que : « L’aval doit indiquer pour le compte de qui il est donné. A défaut de cette indication, il est réputé donné pour le tireur ». Par son arrêt en date du 8 mars 1960, les chambres réunies de la...

.doc
30 juil. 2009

Les instruments de paiement et de crédit : les effets du paiement de la lettre de change

Dissertation de 2 pages - Droit des affaires

L'exécution de l'obligation cambiaire ne peut être paralysée par une opposition ou même par une saisie pratiquée entre les mains du débiteur cambiaire (tiré accepteur). (Com, 6 juin 1984 TD) - Aucune opposition n'est admise sauf le cas du RJ du porteur. Cela se justifie par la nécessité de...

.doc
29 juin 2011

Droit commercial: la disparition des sociétés, la lettre de change, le chèque, les instruments de paiement et de crédit

Cours de 3 pages - Droit des affaires

On distingue les sociétés civiles et les sociétés commerciales : une société commerciale soit en raison de sa forme soit en raison de l'activité qu'elle exerce. Les sociétés commerciales par la forme sont les suivantes : La société en nom collectif : SNC dite société de personne c'est-à-dire...

.doc
30 juil. 2009

Les instruments de paiement et de crédit : la circulation de la lettre de change

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

L'obligation cambiaire peut être retransmise par les voies communes de la cession de créance car l'obligation cambiaire est une créance et donc peut être transmise par voie ordinaire, naturelle de la cession de créance du droit commun : art 1690 civ. Ce mode de cession ordinaire, pour réaliser...

.doc
06 mai 2009

Droit du crédit et du contentieux : l'encadrement bancaire, le crédit à la consommation, la lettre de change et le contentieux

Dissertation de 23 pages - Droit autres branches

L'activité bancaire est à la fois une activité des acteurs, mais aussi un droit des activités. Les entreprises qui peuvent intervenir sur ces activités doivent être agréées par le comité des établissements de crédit. C'est également un droit des activités car une fois agréées, les activités mises...

.doc
18 Nov. 2009

Introduction à la lettre de change

Cours de 12 pages - Droit bancaire

Les conditions de validité sont requises à peine de nullité de la cession de créances. Ainsi, lorsqu’elles ne sont pas remplies, la cession de créances est privée d’effets pour le passé et l’avenir. La cession de créances est un acte consensuel comme le contrat de vente (cf....

.doc
02 juin 2019

Cas pratique relatif à la notion de lettre de change

Cas Pratique de 3 pages - Droit bancaire

Suite à la livraison de marchandise à M. Ra par la société Ag, une traite stipulée sans protêt, à échéance du 15 février fut tirée au profit de M. Br (bénéficiaire). Ce dernier endossa la lettre de change au profit de Pi qui lui-même l’endossa en apposant la mention "sans...

.doc
30 juil. 2009

Les instruments de paiement et de crédit : l'incident de paiement de la lettre de change

Dissertation de 1 pages - Droit des affaires

Le refus de payer doit être constaté par un acte authentique d'huissier, d'un officier public : le protêt. Sa forme est prescrite à des fins probatoires. Cette preuve est une condition d'exercice ultérieure des recours contre les garants. Cela participe à la sécurisation maximale de la procédure...

.doc
30 juil. 2009

Les instruments de paiement et de crédit : les conditions préalables à la présentation au paiement de la lettre de change

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

La lettre doit être présentée au paiement par le porteur au tiré (Art L511-26) ou à la banque domiciliataire de l'effet qui est alors chargée de payer pour le compte du tiré. Le paiement est quérable (et non portable). C'est une condition pour recevoir ce paiement et aussi pour que le...

.pdf
14 févr. 2016

L'endossement translatif comme mode de transmission de la lettre de change en droit bancaire

Fiche de 2 pages - Droit bancaire

L’endossement translatif permet la transmission de la lettre de change, cette opération pourra se répéter plusieurs fois. A cet égard l’Art. L 511-8 précise que « toute lettre de change est transmissible par voie de l’endossement ». Toutefois, il est...

.doc
02 juin 2019

Cas pratique sur la lettre de change - publié le 02/06/2019

Cas Pratique de 0 pages - Droit bancaire

Le 15 janvier, la SARL P tira deux lettres de change sur son acheteur, la société V, suite à livraison de marchandise intervenue le jour même pour un montant total de 3810 euros. La première traite, régulière en sa forme, d'un montant de 2290 euros, est à échéance du 15 avril, la...

.pdf
15 févr. 2016

Le protêt faute de paiement d'une lettre de change

Fiche de 2 pages - Droit bancaire

Le protêt se définit comme la constatation par un officier public (huissier, notaire) à la demande du porteur que le tiré refuse de payer la lettre de change qui lui est présentée. Il constate donc le non paiement. L’article L 511-39 pose le principe du caractère obligatoire...

.pdf
27 août 2009

Cas pratique de Droit sur la responsabilité de la banque, la lettre de change et l'opposition au chèque de banque

Cas Pratique de 3 pages - Droit des affaires

1°/ Monsieur et Madame Martin, mariés en régime de séparation de biens, ont ouvert un compte courant joint à la banque du Manival. Ce compte a toujours été approvisionné par les salaires des deux époux qui l'utilisaient pour effectuer leurs opérations courantes. Monsieur Martin a vendu un de ses...

.doc
19 août 2009

Les instruments de paiement et de crédit : l'acceptation de la lettre de change

Dissertation de 5 pages - Droit des affaires

Dans la pratique, dans les relations d'affaires courantes et permanentes, l'usage est de ne pas présenter les lettres à l'acceptation. C'est une formalité coûteuse et peut même être ressentie comme une marque de défiance qui n'est pas de mise entre gens du négoce. Le défaut d'acceptation...

.pdf
15 févr. 2016

Les conditions au paiement de la lettre de change

Fiche de 2 pages - Droit bancaire

En droit cambiaire, c’est une obligation inscrite à l’article L 511-26 qui énonce que le porteur doit présenter la lettre de change au paiement soit le jour où elle est payable, soit lors de l’un des deux jours ouvrables qui suivent. Lorsque la traite est payable à...

.pdf
14 févr. 2016

L'aval sur une lettre de change en droit bancaire

Fiche de 2 pages - Droit bancaire

Plus la lettre de change comporte de signatures, plus elle a de chances d’être payée à l’échéance. Il existe une garantie qui est l’aval : un tiers va se porter garant de l’un des signataires. Il s’agit donc d’un engagement personnel de paiement donné...

.pdf
14 févr. 2016

L'acceptation de la lettre de change en droit bancaire

Fiche de 2 pages - Droit bancaire

L’acceptation se définit comme un engagement souscrit par le tiré de payer la lettre de change à son échéance. Le porteur a donc en face de lui un débiteur principal (le tiré) et sa garantie de paiement sera renforcée.

.pdf
14 févr. 2016

Les conditions de fond et de formes à la validité d'une lettre de change en droit bancaire

Fiche de 2 pages - Droit bancaire

L’article L 511-1 du Code du commerce énonce les différentes mentions obligatoires. Toutefois à côté de cela il existe des mentions facultatives dont l’absence ou la présence ne viendra pas affecter la validité du titre. L’article L 511-1 fixe la liste des mentions obligatoires...

.doc
16 déc. 2009

Chambres réunies de la Cour de cassation, 8 mars 1960 - l'absence de la mention du nom de la personne garantie dans la lettre de change

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

La Cour de cassation rend l’arrêt du 8 mars 1960 au visa de l'article L511-21 alinéa 6 (article 160 alinéa 6 ancien) du Code de commerce dispose que : « l'aval doit indiquer pour le compte de qui il est donné. A défaut de cette indication, il est réputé donné pour le tireur ». En l'espèce,...

.doc
04 Mars 2018

Droit bancaire - 2 cas pratiques sur la lettre de change

Cas Pratique de 5 pages - Droit bancaire

Monsieur V livra pour 1 254 euros de marchandises à son client M A., suite à cela, ce dernier tira deux lettres de change d'une valeur individuelle de 762 euros sur son débiteur monsieur A, lettre de change dûment acceptée, à échéance respective du 1er et 15 décembre....

.doc
23 avril 2010

Commentaire de l'arrêt rendu le 30 juin 1998 par la Chambre commerciale de la Cour de cassation : l'aval de la lettre de change

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit des affaires

Le porteur de la lettre de change, peut bénéficier de deux types de garanties : des garanties ordinaires qui ont un caractère automatique si les conditions sont réunies tel que la provision et la solidarité des signataires de la lettre de change, et des garanties...

.doc
15 Nov. 2012

L'attitude du porteur d'une lettre de change et le principe de l'inopposabilité des exceptions

Dissertation de 5 pages - Droit bancaire

« La règle de l’inopposabilité des exceptions, l’une des plus fondamentales du droit de change, comporte une dérogation commandée par le principe de la bonne foi qui doit dominer les relations commerciales ». M. Carry l’exprime clairement, la règle de l’inopposabilité...

.doc
12 Mars 2010

La réalité et l'illusion de la provision de la lettre de change

Dissertation de 4 pages - Droit bancaire

Selon l’article L.511-7 alinéa 2 du Code de commerce, la provision correspond à la créance que le tireur a sur le tiré. Sans provision, la lettre de change n’aurait pas de raison d’être. Selon cet article, il y a provision si à l’échéance de la lettre de...

.doc
01 déc. 2009

La lettre de change acceptée - jurisprudence

Cours de 5 pages - Droit des affaires

Ce document présente de manière synthétique plusieurs commentaires d'arrêts portant sur la lettre de change acceptée. Quels sont les pouvoirs du juge (ordonner une expertise, cf Doc 4). Le juge ne peut pas ordonner de délais de grâce au tiré : rigueur du droit cambiaire. La...

.doc
07 Janv. 2009

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 22 novembre 1994 - la preuve de la provision lors de l'acceptation d'une lettre de change

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit des affaires

La société UTM (tireur porteur) a émis deux lettres de change auprès de la société Pricadio (tiré), celle-ci a accepté les deux lettres de change. Le tireur assigne le tiré accepteur en paiement d’une provision sur le montant de ces effets. Par un arrêt rendu le...

.pdf
12 Nov. 2015

Les droits du porteur d'une lettre de change non acceptée sur la provision

Dissertation de 5 pages - Droit bancaire

Selon Philippe Jestaz, professeur émérite de l’Université Paris XII, « jusqu’à la date de l’échéance, le droit de propriété est sans objet, le porteur n’a qu’une enveloppe vide : à l’échéance, la créance du tireur contre le tiré vient sous le nom de provision se...

.doc
28 Janv. 2014

L'intérêt de la lettre de change repose sur son caractère abstrait, sa validité est juridiquement indépendante des éventuels vices affectés au rapport fondamental

Dissertation de 5 pages - Droit bancaire

À la différence du chèque qui n’est qu’un instrument de paiement, l’effet de commerce est aussi un instrument de crédit. Il s’agit en fait d’un « titre négociable qui constate au profit du porteur une créance de somme d’argent et sert à son paiement ». Tous les...

.doc
20 Janv. 2010

Chambre commerciale de la cour de cassation, 24 septembre 2002 - l'endossement de la lettre de change

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit bancaire

Les effets de commerce peuvent être définis comme des titres négociables constatant au profit du porteur l’existence d’une créance à court terme et servant à son paiement (Droit commercial, G. Ripert et R. Roblot). Différents effets de commerce coexistent, parmi eux la lettre de...

.doc
17 Oct. 2009

L'acceptation de la lettre de change

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

A sa création la lettre de change n’est en principe signée que par le tireur et non par le tiré. Toutefois, le tiré est un élément indispensable de la lettre de change, puisque c’est à lui qu’est adressé l’ordre de payer. Mais il n’en demeure...

.doc
19 août 2009

Les instruments de paiement et de crédit : l'historique de la lettre de change

Dissertation de 3 pages - Droit des affaires

L'engagement cambiaire est l'engagement qui résulte de la souscription à une lettre de change ou un billet à ordre. La personne qui conclu une lettre de change ou un billet à ordre souscrit une obligation cambiaire. Le droit cambiaire est dérogatoire au droit commun...