Doc du juriste

Consultez plus de 40877 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Exécution de bonne foi

Exécution de bonne foi

  
Exécution de bonne foi

Nos documents

.doc
15 avril 2020

Cour de cassation, 1re chambre civile, 7 mars 2000 - Démission cachée d'un dirigeant et exécution d'un contrat - Pourvoi 9720858

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Le respect de la parole donnée est une vertu nécessaire à l’individu vivant en société lui permettant de conclure des accords et ainsi échanger avec autrui. Il est le trait d’un honnête homme comme le souligne Jean Baptiste Blanchard (Les maximes de l’honnête homme, 1772) : tenez...

.doc
09 Mars 2002

Cass. com. 3 novembre 1992. Sté française des pétroles BP c. Huard.

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

La bonne foi a permis d'étendre les obligations contractuelles dans certaines circonstances non sans soulever certaines incertitudes du point de vue de la sécurité juridique, et a dégagé une obligation de renégociation du contrat (I). Cependant cette solution ne consacre pas la...

.doc
09 Mars 2002

La bonne foi dans l'exécution du contrat. Cass. civ. 1ère, 31 janvier 1995 : l'exigence de bonne foi

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des obligations

Cet arrêt à l'avantage de présenter le pouvoir modérateur qui est reconnu aux juges pour tempérer la peine de la clause résolutoire par l'intermédiaire de la bonne foi (I). Dans une seconde lecture de cet arrêt, il apparaît que la clause résolutoire reste somme toute de nature...

.doc
30 Oct. 2001

La bonne foi

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Nous verrons que si la bonne foi par son inspiration morale doit être avant tout entendu comme une règle positive de comportement pour les cocontractants et d'interprétation pour le juge en vue de l'exécution efficace du contrat, elle constitue aussi dans les faits un élément de...

.doc
09 févr. 2005

La bonne foi dans tous ses états

Dissertation de 10 pages - Droit autres branches

L’article 1134 du Code civil est inspiré d’une double philosophie : la rigueur de la force obligatoire de la loi proclamée dans l’alinéa 1 trouve sa limite dans l’exigence de bonne foi énoncée par l’alinéa 3. La bonne foi est conçue comme un...

.doc
15 juin 2006

Commentaire d'arrêt: Cass, Civ 1ère, 11 juin 1996

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

L’arrêt rendu le 11 juin 1996 par la première chambre civile de la cour de cassation apporte, en faisant peser lors de l’exécution du contrat un devoir d’information et de conseil sur les contractants, un nouvel argument aux auteurs qui prônent une vision solidaire du contrat. En...

.doc
01 févr. 2007

Commentaire d'arrêt : Cass. com 8 mars 2005

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

L’arrêt que nous devons commenter traite de l’obligation d’exécution de bonne foi du contrat et plus particulièrement d’une nouvelle modalité de la bonne foi qui est la cohérence du comportement du cocontractant. En l’espèce, une seule et même...

.doc
08 Mars 2007

L'article 1134 alinéa 3 du Code civil

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

Parce que le contrat repose sur les volontés des parties, même si ces volontés sont quelque fois enfermées dans certaines limites par la loi impérative et si la jurisprudence a pu impérativement inclure dans le contrat, conformément à son économie des obligations qui n’ont pas été...

.doc
16 Mars 2007

L'utilisation de mesures préventives dans les contrats

Dissertation de 7 pages - Droit autres branches

Dans de très nombreux contrats, sont apparues à une époque récente un ensemble de mesures préventives, visant à garantir l’intégrité du consentement entre les parties. En effet, plutôt que de découvrir a posteriori les vices du consentement, il est apparu préférable de développer en amont...

.doc
30 mai 2007

L'exécution de bonne foi des contrats - Chambre sociale, 25 février 1992

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

La Cour de cassation a rendu en 1992 un arrêt révélateur de sa démarche actuelle. C’est en effet le 25 février 1992 que la Chambre sociale, sous le visa de l’article 1134, alinéa 3, a fait obligation à un employeur d’assurer l’adaptation des salariés à l’évolution de...

.doc
05 juin 2007

Commentaire : Chambre commerciale, 24 novembre 1998

Dissertation de 3 pages - Droit des affaires

Depuis l’arrêt « Canal de Craponne » de la chambre civile en date du 6 mars 1876, le principe en droit des contrats est le rejet de la révision pour imprévision. Le juge ne peut porter atteinte à l’intangibilité des contrats. Le fondement de ce principe repose sur le consensualisme. Les...

.doc
07 déc. 2008

Chambre sociale de la Cour de cassation du 10 mai 2006 - mise en oeuvre de la bonne foi dans le contrat de travail

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit du travail

Le contrat de travail est régi par le droit commun des contrats et donc notamment par l’article 1134 du Code civil disposant “les conventions légalement formées ?. . .? doivent être exécutées de bonne foi”. Depuis la loi du 17 janvier 2002, ce principe est d’autant plus...

.doc
22 Janv. 2009

La bonne foi, principe directeur du droit des contrats

Dissertation de 3 pages - Droit des obligations

Le Code civil des Français a été conçu en 1804, à l’origine dans le projet du Code civil l’article 1134 alinéa 3 prévoyait que les conventions « doivent être contractées et exécutées de bonne foi », or en réalité l’article 1134 alinéa 3 prévoit simplement que les...

.doc
24 Mars 2009

Le déséquilibre contractuel

Dissertation de 8 pages - Droit des obligations

"Je vais lui faire une offre qu’il ne pourra pas refuser". La célèbre citation de Don Corleone, dans le film Le Parrain, laisse penser que le contrat proposé par le chef de la mafia sera d’office déséquilibré, parce qu’il est imposé par la force et ne laisse aucune marge...

.doc
20 Oct. 2009

La bonne foi : instrument de révision du contrat ?

Dissertation de 3 pages - Droit des obligations

Le contrat est « une sorte de microcosme, une petite société où chacun doit travailler dans un but commun », disait Demogue. Cependant le principe de bonne foi (article 1134 alinéa 3) rentre en contradiction avec le principe d’intangibilité du contrat (article 1134 alinéa 1),...

.doc
28 Oct. 2009

Troisième chambre civile de la Cour de cassation, 14 septembre 2005 -l'obligation de bonne foi dans les relations contractuelles

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

L’article 1134 du Code Civil dispose : « Les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites. Elles ne peuvent être révoquées que de leur consentement mutuel, ou pour les causes que la loi autorise. Elles doivent être exécutées de bonne foi. » Le...

.doc
21 déc. 2009

Cour de cassation, chambre commerciale, 10 juillet 2007 : le principe de force obligatoire du contrat

Commentaire d'arrêt de 13 pages - Droit des obligations

Le professeur émérite de l’université de Panthéon-Assas à Paris, Pierre-Yves Gautier, prononça un jour une phrase, dont l’utopisme tranchera avec le développement qui suit, à savoir que ‘’le contrat ne saurait se réduire à un fondement économique, il comporte une connotation...

.doc
25 Janv. 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 14 mai 2009 - entraide mutuelle et caution au remboursement de l'emprunt

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Effectivement, l’exécution de bonne foi est énoncée dès l’article 1134 du Code civil. La recherche de profits, la satisfaction d’intérêts personnels, la cupidité, s’additionnent dans le but de dégager le maximum de bénéfices de la convention passée. Le devoir de...

.doc
18 juil. 2010

Exécution de bonne foi d'un contrat

Dissertation de 1 pages - Droit des obligations

L’article 1134 du Code civil énonce que « les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites. Elles ne peuvent être révoquées que de leur consentement mutuel, ou par les causes que la loi autorise. Elles doivent être exécutées de bonne foi ». Cet article...

.doc
05 Nov. 2012

Chambre commerciale, Cour de cassation, 3 novembre 1992: la bonne foi et le bouleversement économique dans l'exécution du contrat

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

L’arrêt rendu par la Chambre commerciale de la Cour de cassation, le 3 novembre 1992, est relatif à la bonne foi et au bouleversement économique dans l’exécution du contrat. En l’espèce, le distributeur agréé d'une compagnie pétrolière s'était retrouvé dans une...

.doc
20 Nov. 2013

Commentaire d'arrêt de la Chambre commerciale de la Cour de cassation du 8 mars 2005 : la force obligatoire du contrat

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Les parties aux contrats jouissent par principe d’une très grande liberté. Seulement l’exécution des obligations convenues dans un contrat est soumise à un certain principe, celui de la bonne foi fondée à l’article 1134 alinéa 3 du Code civil. En effet afin de...

.pdf
21 Janv. 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre commerciale de la Cour de cassation du 10 juillet 2007 : l'exécution de bonne foi du contrat

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

« Chacun est tenu d’exercer ses droits et d’exécuter ses obligations selon les règles de la bonne foi», ces mots sont prononcés par Pierre Engel en 1973. Ce juriste suisse témoignait d’une conception du devoir de bonne foi déjà claire et précise, bien...

.doc
13 févr. 2014

Commentaire d'arrêt du 3 novembre 1992 : l'obligation fondée sur le devoir de bonne foi

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Dans le discours préliminaire au Code civil, Portalis pouvait écrire : « il faut de la bonne foi, de la réciprocité et de l‘égalité dans les contrats ». Selon le juriste Cornu, la bonne foi désigne « le comportement loyal que requiert notamment l’exécution...

.doc
17 Mars 2014

La bonne foi en droit des contrats

Cours de 5 pages - Droit civil

Selon la définition du Professeur Gérard Cornu, la bonne foi est le comportement loyal ou à tout le moins normal que requiert normalement l’exécution d’une obligation. Ainsi la bonne foi est une règle de comportement supposant au-delà de l’absence de...

.doc
16 Janv. 2012

Commentaire d'arrêt : Cour de cassation, Chambre commerciale, 10 juillet 2007 : La bonne foi en matière contractuelle

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La bonne foi est une notion en vertu de laquelle le contrat ne doit plus être apprécié comme le siège d'intérêts antagonistes mais comme le creuset de l'intérêt commun des contractants. Cette notion est consignée à l'art. 1134 du Code civil et son importance fut réaffirmée par un...

.doc
09 févr. 2016

Les effets du contrat à l'égard des parties - Le contrat et les tiers

Cours de 20 pages - Droit des obligations

On suppose ici que le contrat a été valablement formé et respecte les conditions posées à l'article 1108 du Code civil, le contrat va donc développer ses effets et notamment dans deux directions. Le contrat va développer ses effets entre les parties (posé à l'article 1134 du Code civil alinéa 1)....

.doc
02 Mars 2006

Commentaire d'arrêt Cass. Civ. 11 juin 1996

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

La bonne foi, implique-t-elle une obligation d’information et de conseil ? Peut-on engager la responsabilité d’un débiteur alors que l’obligation dont l’inexécution est alléguée ne figure pas formellement dans l’instrumentum ? L’esprit du contrat...

.doc
18 déc. 2006

Article 1104 du projet Catala

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

La pérennité de la théorie générale du contrat dans le Code civil n’est pas une preuve de son obsolescence mais ce n’est pas non plus un brevet d’intangibilité. Le temps présent ouvre en effet de nouvelles vues. Ainsi, selon l’idée qui a présidé dès 1965 à la réforme des...

.doc
31 Oct. 2007

Chambre Commerciale 10 juillet 2007

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

Mots-clés : droit privé & contrat, droit des affaires, commentaire d'arrêt Notre avis : Bien rédigé, ce commentaire d'arrêt respecte les règles de rédaction juridique imposées en s'appuyant sur le Code civil et les articles appropriés. Le questionnement porte sur l'arrêt de la chambre...

.doc
28 Nov. 2007

Civ. 1ère, 15/03/2005

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

La citation de Georges Bernard Shaw, « il est dangereux d’être sincère à moins d’être stupide » reflète la réalité de cette affaire. Ainsi, en l’espèce, une société d’étude et d’assistance technique temporaire avait mis à la disposition d’une société...