Doc du juriste

Consultez plus de 41199 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Compte courant

Compte courant

  
Compte courant

Nos documents

.doc
01 Mars 2007

Procès-verbal du conseil d'administration aux fins d'ouverture d'un compte courant et d'élection d'un nouveau Conseil d'administration

Contrat type de 1 pages - Droit bancaire

Procès-verbal du conseil d’administration aux fins d’ouverture d’un compte courant et d’élection d’un nouveau Conseil d’administration Séance du ……………, à …………… heures L’an...

.doc
09 Nov. 2009

La rémunération du gérant associé - cas pratique

Dissertation de 5 pages - Droit des affaires

Note adressée à Monsieur Paulin Sébastien, associé à hauteur de 33% d'une SARL (PME), quant aux différents modes de rémunération dans l’exercice de ses futures fonctions de gérant dans la société. Si la gérance peut être gratuite nous en conviendrons elle est exceptionnelle. Nous vous...

.doc
06 mai 2009

Résolution de trois cas pratiques sur l'extinction du cautionnement

Dissertation de 5 pages - Droit des affaires

Dans un premier cas, nous analyserons les fondements invocables par une caution-dirigeante démissionnaire pour se défaire de son engagement au moyen du cas de Mlle. Décaler, PDG d’une SA, qui signa un contrat de cautionnement en 2003 garantissant le paiement du solde du compte...

.doc
16 juil. 2012

Le paiement et le crédit en Droit bancaire : cas pratiques

TD de 5 pages - Droit bancaire

En vertu du principe de non-ingérence, le banquier ne doit pas s'occuper de l'origine des fonds qui sont versés en compte. De plus, en cas d'ouverture d'un compte joint, chaque titulaire est réputé pouvoir effectuer librement toute opération de dépôt et de retrait. La responsabilité...

.doc
18 déc. 2020

Les autres formes de financement pour les sociétés

Cours de 10 pages - Droit fiscal

Les caractéristiques principales de la convention de compte courant sont : - C'est un prêt d'un associé à la personne morale (PM). - Cela n'entre pas dans le capital (pas d’ADC). - Il peut être rémunéré par un intérêt. Le CC relève du droit des contrats. Si une...

.doc
11 juil. 2010

Les entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés (IS) en droit fiscal

Cours de 5 pages - Droit fiscal

Les sociétés soumises à l’IS sont, mis à part le cas particulier des sociétés anonymes (SA) et société par actions simplifiée (SAS) évoqué plus haut, les SA, les Société à Responsabilité Limitée (SARL), sauf de famille, les sociétés de personnes, qui ont la faculté d’opter pour...

.doc
20 avril 2010

Cour de cassation, 3 février 1999 - la réclamation par l'associé du remboursement de son avance

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

La Cour de cassation dans cet arrêt va consacrer une solution classique : la possibilité pour l’associé de réclamer le remboursement de son avance à tout moment. En l'espèce le président d'une société (anonyme) avait conclu un contrat de réservation portant sur un immeuble et versé une somme...

.doc
29 avril 2014

Compte de dépôt : compte à finalité non professionnelle

Cours de 4 pages - Droit bancaire

C’est un des comptes qui a subi une évolution avec l’évolution de la société. À l’origine, compte uniquement prévu pour enregistrer des dépôts et des retraits de fonds. Quand on regarde des définitions classiques : compte qui enregistre des opérations de...

.doc
20 avril 2007

La revendication: Chambre Commmerciale, 8 janvier 2002

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

Les ventes comportant une clause de réserve de propriété ont fait l’objet d’un fort contentieux, notamment concernant l’application de l’article L. 621- 124 du Code de commerce qui prévoit les conditions de mise en œuvre de la revendication du prix de revente du bien...

.doc
26 juin 2007

Commentaire de l'arrêt Civ. 2ème 18 novembre 2004

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit bancaire

L’arrêt de la deuxième chambre civile de la Cour de cassation en date du 12 novembre 2004 présente l’intérêt de croiser les règles du compte courant avec celles de l’ouverture de crédit. Dans l’espèce, une société sous traitante (la société Launet), ayant...

.doc
05 Oct. 2009

Assemblée Plénière de la Chambre commerciale, 9 janvier 2001 - le compte courant

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit bancaire

L’arrêt rendu le 9 janvier 2001 par la chambre commerciale réunie en Assemblée Plénière traite du compte courant, et plus précisément de sa qualification juridique par l’examen d’éléments distinctifs. En l’espèce, un compte courant avait été...

.doc
30 Nov. 2009

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 4 juillet 1995 - la cession de créances Dailly

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit bancaire

Le banquier réceptionnaire agissant au nom et pour le compte de son client ne peut être tenu à la restitution des paiements au cessionnaire Dailly. C’est en substance ce qu’a décidé la Cour de cassation en opérant un revirement de jurisprudence dans son arrêt de chambre...

.doc
08 févr. 2010

La contre-passation en compte courant

Dissertation de 6 pages - Droit bancaire

La contre-passation constitue un mécanisme majeur de l’activité d’escompte des établissements de crédit, source de nombreux débats doctrinaux, en dépit d’une jurisprudence bien établie et stable. Cette action est principalement effectuée sur les comptes courants et...

.doc
15 Mars 2010

Cour de cassation, assemblée plénière, 6 juin 2003 - compte courant et délai de forclusion

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit bancaire

En l’espèce, un consommateur, personne physique, a donné son consentement à une offre préalable de crédit en compte. En cas de découvert, le contrat prévoit que les modalités de remboursement se traduiront par le paiement de mensualités fixées à 5% du découvert autorisé. Le...

.doc
16 mai 2010

Les quasi-fonds propres

Cours de 6 pages - Droit des affaires

Les entreprises ont des financements hybrides. Par certains aspects leurs apports de fonds sont traités comme des fonds propres, par d’autres, comme des dettes. Les quasi-fonds propres sont des apports de fonds effectifs. Ces fonds sont exigibles, mais cette exigibilité est conditionnelle,...

.doc
17 déc. 2010

Commentaire d'arrêt : Cass. Com 15 juillet 1987

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

L’arrêt dont il s’agit est un arrêt rendu par la Cour de cassation rendu en sa chambre commerciale, en date du 15 juillet 1987. Celui-ci traite de la qualité de commerçant des époux et de l’ouverture de la procédure collective, telle que la liquidation judiciaire. En l’espèce,...

.doc
07 Nov. 2013

Commentaire de la Première Chambre civile de la Cour de cassation du 6 janvier 2011 : le compte

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Cet arrêt est intéressant dans la mesure où il met fin à la summa divisio entre compte courant et compte de dépôt en instaurant un nouveau critère de distinction qui permet d’écarter ou non les règles protectrices du Code de la consommation. De plus, il rappelle que le...

.pdf
13 Oct. 2010

Optimisation de la rémunération du gérant majoritaire de SARL soumise à l'impôt sur les sociétés

Cours de 55 pages - Droit fiscal

Pour le dirigeant d'une entreprise individuelle ou d'une société de personnes, soumise à l'IR, la question de la rémunération ne se pose pas, puisque celle-ci correspond au bénéfice réalisé par l'entreprise ou à une quote-part de celui-ci.Contrairement à l'exploitant individuel, le dirigeant de...

.doc
01 mai 2016

Cour de cassation, chambre commerciale, 23 septembre 2014 - Liquidateur d'un associé placé en liquidation judiciaire

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

Par une décision du 23 septembre 2014, la chambre commerciale de la Cour de cassation a pu préciser les contours du dessaisissement du débiteur associé, placé en liquidation judiciaire... La haute juridiction devait donc s’interroger sur le point de savoir si le liquidateur d’un...

.doc
27 Sept. 2006

Commentaire de l'arrêt du 24 juin 1997

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des affaires

L'utilisation de comptes courants d'associés, qui consiste pour ces derniers à prêter de l'argent à leur société sous la forme d'un compte courant, est une pratique répandue qui comporte de nombreux avantages, aussi bien pour la société elle-même que pour les associés...

.doc
30 Nov. 2006

Commentaire de l'arrêt rendu par la première chambre civile de la Cour de Cassation le 26 novembre 2002 Alessandrini contre Banque Tarneaud

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit bancaire

L’arrêt de la Première Chambre Civile Alessandrini contre Banque Tarneaud en date du 26 novembre 2002 illustre une nouvelle fois l’infiltration du droit de la consommation dans toutes les branches du droit, et particulièrement dans le droit bancaire. En l’espèce, Monsieur...

.doc
28 Nov. 2007

Commentaire : 1ère Chambre civile 26 novembre 2002

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

Si par un avis du 9 octobre 1992, la Cour de cassation s’est prononcée en faveur de l’application des dispositions de la loi Scrivener du 10 juillet 1978 aux découverts en compte, très vite l’application de ce principe, enjeu de très nombreux litiges, a fait naître de...

.doc
13 Sept. 2009

Les comptes courants d'associés

Dissertation de 9 pages - Droit des affaires

Il n’a pas de définition légale des comptes courants d’associé, seule une réponse ministérielle en précise le sens : l’apport en compte courant consiste pour l’associé à consentir à la société des avances ou des prêts en versant directement des...

.doc
20 Oct. 2009

Le droit bancaire - théorie générale des comptes

Cours de 23 pages - Droit bancaire

De manière générale, un compte est un tableau dans lequel figurent des opérations débitrices et créditrices. Il existe une multitude de comptes règlementés, mais il n’y a aucune disposition propre au compte courant, et peu de règlementation pour le compte...

.doc
02 Nov. 2009

Cours sur le droit bancaire - du compte-courant au crédit-bail: ouverture fonctionnement et clôture d'un compte

Cours de 26 pages - Droit bancaire

De manière générale, un compte est un tableau dans lequel figurent des opérations débitrices et créditrices. Il existe une multitude de comptes réglementés, mais il n’y a aucune disposition propre au compte courant, et peu de réglementation pour le compte...

.doc
04 juil. 2012

La théorie du compte courant

Cours de 12 pages - Droit bancaire

Le compte courant est une variété de compte dont la technique repose sur le regroupement en un seul compte des relations financières entre les parties. On trouve là un mécanisme de règlement simplifié. Le paiement s'effectuera en une seule fois au solde du...

.doc
19 févr. 2013

Le compte bancaire et les règles spéciales pour les comptes courants

Cours de 11 pages - Droit bancaire

Le compte est un élément essentiel dans le cadre de l’activité professionnel/ vie particulière. La banque est dépositaire du fond de client. Il s’agit d’un dépôt irrégulier puisque la banque devient propriétaire des fonds déposés avec l’obligation de représenter les...

.doc
01 Mars 2013

Commentaire d'arrêt de la Première Chambre civile de la Cour de cassation du 6 janvier 2011

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La tendance actuelle de la jurisprudence est à une meilleure protection de l’emprunteur contre les risques du crédit, parmi lesquels le surendettement. Suivant la logique consumériste, le consommateur a été le premier protégé, avec encore récemment un nouvel encadrement du crédit à la...

.doc
29 avril 2014

Les comptes courants en droit bancaire

Cours de 6 pages - Droit bancaire

Il faut partir d’un principe simple. Le compte de dépôt est un compte de dépôt : on y dépose l’argent et procède à des paiements avec ou non, un découvert. Par contre, le compte courant n’est pas un compte de dépôt, il est un contrat de...

.doc
29 avril 2014

Le compte à finalité professionnelle (ou compte courant)

Cours de 10 pages - Droit bancaire

Compte courant : terme technique qui désigne un type spécifique de compte bancaire qui suit certaines caractéristiques. => Tous les comptes commerciaux ne sont pas des comptes courants. => La nature civile ou commerciale du compte n’a rien à voir...