Doc du juriste

Consultez plus de 40906 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Article 1832 du Code civil

Article 1832 du Code civil

  
Article 1832 du Code civil

Nos documents

.doc
23 Nov. 2009

Entrepreneurs : Comment choisir la bonne structure juridique ?

Dissertation de 10 pages - Droit des affaires

La gestion d’une société suppose une certaine rigueur que l’on ne rencontre pas dans le cadre d’une entreprise individuelle. Il faudra donc que la personne que l’on conseille ait les capacités de se plier à la discipline nécessaire pour gérer une société, par exemple pour...

.doc
22 Janv. 2010

Cour de cassation, chambre commerciale, 18 avril 1961 - l'abus de majorité

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

Selon le Code civil, un associé est une personne qui fait partie de la société, peu importe sa dénomination, comme le stipule l’article 1832 du même code. Cet associé a des droits qui lui sont garantis par ce Code, dont le droit de voter et de participer aux...

.doc
02 avril 2013

La place de l'affectio societatis en tant que notion juridique et dans ses effets sur les sociétés

Dissertation de 3 pages - Droit civil

La place de l'affectio societatis est une notion qui est fortement discutée au sein du droit français, divisant ainsi les juristes. Dans ce contexte, Gérard Cornu a proposé une définition se voulant la plus complète possible. Il estime que c'est « une expression latine évoquant un lien...

.doc
01 avril 2014

Qu'est-ce qu'un associé ?

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

En vertu de l’article 1832 du Code civil, la notion d’associé est définie comme les « personnes qui conviennent par un contrat d'affecter à une entreprise commune des biens ou leur industrie en vue de partager le bénéfice ou de profiter de l'économie qui pourra en...

.doc
15 Mars 2006

La notion de contrat de société et la prohibition des clauses léonines

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

A l'origine de toute société est présent un contrat de société. L'article 1832 alinéa 1 du Code Civil énonçant que « la société est constituée par deux ou plusieurs personnes qui conviennent par un contrat d'affecter à une entreprise commune des biens ou leur industrie en vue...

.doc
22 Nov. 2007

Le droit des sociétés : constitution, fonctionnement et disparition des sociétés

Cours de 54 pages - Droit autres branches

A/ La version originelle : l'article 1832 du code napoléon de 1804.La société a pour but de produire une valeur économique et d'en organiser le partage entre les associés (...)

.doc
05 Nov. 2008

Commentaire de l'article 1832 du Code civil relatif aux sociétés

Commentaire de texte de 3 pages - Droit civil

La société est par principe pluripersonnelle, mais l'alinéa 2 de l'article 1832 prévoit la société unipersonnelle dès sa création. Cette nouveauté est issue de la loi du 11 juillet 1985 qui a entraîné une redéfinition de la société, car elle peut être instituée non seulement par un simple...

.doc
06 févr. 2012

EIRL ou EURL, le choix d'une structure juridique adaptée à l'entrepreneur individuel

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

L'EURL doit sa naissance à une loi du 11 juillet 1985. A l'origine cette « monstruosité juridique » selon l'expression de nombreux auteurs devait servir aux entrepreneurs pour les inciter à choisir une forme sociétaire pour leurs activités. Cette forme sociale jugée « révolutionnaire » à...

.doc
12 mai 2011

Droit des sociétés : fiches d'arrêts et cas pratique sur l'apport d'un fonds de commerce

Commentaire d'arrêt de 10 pages - Droit autres branches

L'article 1832 du Code civil dispose qu'un apport en nature peut être fait à une société.En l'espèce il s'agit bien de ce type d'apport puisqu'il s'agit de l'apport d'un fonds de commerce : M. Hector apporte son entreprise de distribution alimentaire, exploitée dans un local...

.doc
01 Janv. 2000

Commentaire de l'arrêt chambre commerciale du 16/06/92 (sociétés fictives)

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

Les sociétés civiles immobilières, souvent caractérisées par leur volonté d'organiser des montages d'évasion fiscale, offrent un terrain privilégié à la jurisprudence pour constater leur réalité. L'arrêt de la chambre commerciale de la Cour de Cassation du 16 juin 1992 en est une illustration,...

.doc
30 août 2009

Les apports en société (2009)

Dissertation de 10 pages - Droit des affaires

Le terme apport a deux sens différents : l’opération elle-même, l’objet de l’apport : le bien apporté. L’exigence des apports est posée par l’article 1832 du Code civil. Dans certains cas, soit l’apport est réduit à très peu de choses soit il...

.doc
02 Sept. 2009

Le ou les associé(s)

Dissertation de 10 pages - Droit des affaires

La définition donnée par le Code civil ne met en avant que les associés. Pourtant l’Etat reçoit une part des dividendes à travers les impôts. Cela veut dire que pour le Code civil, la société est un instrument du capitalisme libéral. Le terme associé est bien...

.doc
01 Mars 2011

Les cociétés civiles et les sociétés commerciales

Cours de 9 pages - Droit des affaires

Selon l'article 1832 du code civil : «une société est instituée par une ou plusieurs personnes qui convienne par un contrat d'affecter a une entreprise commune des biens ou leur industrie en vue d'en partager les bénéfice ou de profiter de l'économie qui pourra en résulter»....

.doc
05 déc. 2011

Les modes de création de la société

Cours de 11 pages - Droit des affaires

En 1804, lors de l’adoption du Code civil, la société avait été conçue exclusivement comme une forme particulière de contrat. Elle constitue un contrat spécial. Dans la catégorie des contrats spéciaux, elle appartient à la catégorie des petits contrats. Cette analyse...

.doc
14 Mars 2013

Les conditions de validité du contrat de société

Cours de 9 pages - Droit civil

Le contrat de société est à la fois complexe et souple. Sa complexité tient au fait qu’il peut être défini comme un acte unilatéral soit individuel, soit collectif. Cela renvoie à l’engagement unilatéral de volonté en tant que source du droit. Le contrat de société évoque l’intérêt...

.doc
04 Mars 2014

La société : contrat ou institution ?

Cours de 8 pages - Droit civil

La société a été définie comme étant « un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes conviennent de mettre quelque chose en commun en vue de partager le bénéfice qui pourra en résulter » (Article 1832 ancien du Code civil). L’existence d’une société suppose...

.doc
15 déc. 2009

Droit des sociétés

Dissertation de 31 pages - Droit autres branches

La société a un caractère bipolaire ayant la personnalité morale, article 1832 du Code civil.Ce contrat de société est institué pour faire quelque chose, plus précisément faire des économies ou des bénéfices.La première règle à respecter est que la société à mette en place...

.doc
26 Mars 2010

Présentation de la société : définition et éléments constitutifs

Dissertation de 2 pages - Droit des affaires

L'article 1832 du Code civil définit la société ainsi : « La société est institué par deux ou plusieurs personnes qui conviennent pas un contrat, d'affecter à une entreprise commune des biens ou leurs industries en vue de partager le bénéfice ou de profiter de l'économie qui...

.doc
18 juil. 2016

Le droit commun des sociétés : le contrat de société et la formation de la société

Cours de 26 pages - Droit des affaires

Il faut 3 éléments d'après l'article 1832 du Code civil : des associés qui mettent en commun des apports afin de participer aux résultats des bénéfices ou des pertes. Également la jurisprudence a rajouté un élément : un élément intentionnel. Quand ces 4 éléments sont réunis...

.doc
06 févr. 2007

Les risques liés à la prohibition des clauses léonines au regard de la Jurisprudence concernant les promesses d'achat de droits sociaux ou titres avec prix planchers

Dissertation de 2 pages - Droit des affaires

Une des conditions de formation de la société réside en la participation des associés aux résultats de l’exploitation. Cette participation prend une forme active et passive : elle concerne tant les bénéfices que les pertes, sur le fondement de l’article 1832 alinéa 2 du...

.doc
03 avril 2007

Sociétés et associations

Dissertation de 4 pages - Droit civil

La différence entre association et société est à première vue très claire et connue de tous. De nombreux citoyens sont aujourd’hui impliqués dans le système associatif et la différence est nette : l’association est à but non lucratif. Selon l’article 1 de la loi du 1er juillet...

.doc
21 Nov. 2007

Les Sociétés Commerciales

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

Une société permet de réunir des personnes et des capitaux dans l’exercice d’une activité. C’est la forme d’association qui convient le mieux pour exercer des activités commerciales. Pour faciliter l’adaptation de cette structure juridique à la diversité des entreprises,...

.doc
01 juil. 2008

Les différences et les rapports entre les notions de société et d'entreprise

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

Les distinctions entre la notion d’entreprise et la notion de société sont difficiles à cerner s’il n’est pas précisé, dès le début du raisonnement, qu’elles ont une origine commune : l’entreprise. En effet, s’il est fait abstraction des entreprises non commerciales,...

.doc
05 déc. 2008

Chambre sociale de la cour de cassation, 18 octobre 1994 - prohibition des clauses léonines dans un contrat de société

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

Selon l’article 1832 du Code civil, la société doit être instituée par deux ou plusieurs personnes. Ces dernières « conviennent par un contrat d'affecter à une entreprise commune des biens ou leur industrie en vue de partager le bénéfice ou de profiter de l'économie qui...

.doc
17 juin 2009

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 3 mars 1975 - la contribution aux pertes des associés d'une société

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

L’alinéa 3 de l’article 1832 du Code civil dispose que « les associés s’engagent à contribuer aux pertes ». Il met ainsi en place le principe de la contribution aux pertes entre les associés, qui se distinguent de l’obligation aux dettes. Ce volet,...

.doc
13 Sept. 2009

La rémunération des associés

Dissertation de 16 pages - Droit des affaires

La crise économique mondiale de ces derniers mois a cruellement rappelé aux associés de sociétés qu’avoir cette qualité est un pari risqué. En effet, la rémunération principale de l’associé, qui est constituée par la distribution de dividendes est intimement liée à la situation...

.doc
26 Oct. 2009

Le mariage mixte

Cours de 59 pages - Droit de la famille

Si le notaire n’intervient pas directement lors de la célébration du mariage, il est souvent consulté par des clients qui épousent une personne de nationalité étrangère. Différents points doivent êtres envisagés tels que la formation du mariage, les effets du mariage ou encore la dissolution...

.doc
15 déc. 2009

Présentation des sociétés commerciales et distinction entre l'entreprise et la société

Cours de 16 pages - Droit des affaires

Il faut bien distinguer 2 notions : celle d’entreprise et celle de société. L’entreprise est une entité économique, ce n’est pas une entité juridique. Le droit ignore l’entreprise. Par opposition, la société est une entité, une structure juridique qui a pour fonction de...

.doc
16 déc. 2009

La prohibition des clauses léonines

Dissertation de 11 pages - Droit des affaires

L’étude des clauses léonines s’inscrit sous le thème de la théorie des bénéfices et des pertes. Suivant les dispositions de l’article 1832 du Code civil, la vocation aux bénéfices et aux pertes constitue l’un des critères de qualification de la société....

.doc
19 juin 2010

La liberté contractuelle en droit des sociétés

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

En droit des contrats, la « puissance de la liberté » est un trait caractéristique, un principe admis. La question des limites de la liberté contractuelle se pose alors, et fait partie des débats majeurs au sein du droit civil. En droit des sociétés, elle se pose d'autant plus que, comme...